Le socialiste Michel Sapin dénonce le "paquet fiscal", la "dérive de la dette"

Publié le par ps maromme

PARIS (AFP) - Michel Sapin, secrétaire PS à l'économie, a dénoncé jeudi "trois erreurs" de Nicolas Sarkozy: "le paquet fiscal", la "dérive de la dette" et son "inaction" pour améliorer la compétitivité, lui demandant quand "va cesser son déni de réalité" sur la croissance.

Le député socialiste de l'Indre souligne dans un communiqué la "note élevée" du "paquet cadeau fiscal" du gouvernement, de "plus de 15 milliards d'euros par an", alors même que "la croissance est molle (1,8%) et que les perspectives budgétaires sont particulièrement alarmantes".

Il dénonce aussi la "désinvolture de Nicolas Sarkozy" concernant la dette publique, "marque d'une irresponsabilité fautive". En hausse de 35 milliards d'euros au cours des trois derniers mois, l'endettement atteint 1.175 milliards d'euros (65% du PIB), accuse-t-il. "L'actuelle remontée des taux d'intérêt à long terme risque d'accroître sa charge de 4 à 5% par an", selon lui.

L'ancien ministre stigmatise aussi "l'inaction" du gouvernement qui ne fait "rien pour la recherche, l'innovation, l'investissement, la formation ou l'éducation".

M. Sapin demande au président "qui paiera la facture", estimant que le gouvernement "va devoir recourir à une hausse des prélèvements", comme le laisse "entrevoir ses déclarations sur l'expérimentation de la TVA sociale".

"Quand cessera le déni de réalité sur la croissance", qui doit se situer "aux alentours de 1,8%", loin des 2,25% à 2,5% avancés par le gouvernement, demande encore M. Sapin.

Enfin, selon lui, en prononçant "son premier grand discours de politique économique" devant le Medef, le président de la République a "entériné sa préférence pour les grands groupes" refusant de donner "la priorité" aux PME.

Publié dans Communiqué

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article