Gérer l’insuffisance ?

Publié le par ps maromme

De quelque horizon on se tourne, on rencontre l’insuffisance. 
Insuffisance de logements, insuffisance de couverture de soins, insuffisance de nourriture, d’eau, pour des populations entières, insuffisance de liberté de presse, d’entreprendre, de résider, d’immigrer, insuffisance d’emplois, de retour sur investissement, insuffisance de solidarité, de culture, de pouvoir d’achat…
 
L’utopie d’une société d’abondance continue paradoxalement dans l’esprit de beaucoup. On parle de progrès, de création continu de richesse, mais ces concepts sont engloutis par la démographie, par l’accaparement des richesses produites par un petit nombre au détriment d’une plus juste répartition.
 
La seule justification d’une politique est de tendre vers une plus juste répartition pour soulager ces insuffisances. Il n’est pas actuellement possible de palier toutes les insuffisances
Dès lors on est obligé de faire des choix. Socialistes, nos choix sont avant tout sociaux, c’est à dire tournés vers le plus grand nombre, vers les plus défavorisés, et non pas de faire des cadeaux aux plus favorisés. C’est à ces critères que l’on doit apprécier les politiques nationales, régionales, départementales, municipales.    
 
M.A.

Publié dans Paroles de militants

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article