Défilés dans 40 villes contre le projet de loi sur l'immigration

Publié le par ps maromme

PARIS (Reuters) - A l'appel de plusieurs associations de défense des sans-papiers, des défilés ont été organisés dans quarante villes françaises pour protester contre le projet de loi sur l'immigration.

Dans la capitale, près de 4.000 personnes ont défilé entre Belleville et le Palais royal, selon la Préfecture de police de Paris.

Des responsables politiques, associatifs et syndicaux ont participé à la manifestation, notamment Arlette Laguiller, porte-parole de Lutte ouvrière, Alain Krivine, de la Ligue Communiste révolutionnaire, Mouloud Aounit, président du Mrap, ou Gérard Aschiéri, secrétaire général de la Fédération syndicale unitaire.

Trois associations, l'UCIJ (Uni(e)s contre l'immigration jetable), RESF (Réseau Education sans frontières) et CSP (Collectifs des sans-papiers d'Ile-de-France) avaient appelé à manifester samedi pour "une journée de solidarité contre les poursuites à l'encontre des gens qui sont solidaires des sans-papiers", a déclaré à Reuters Brigitte Wieser, responsable de RESF à Paris.

Elle a indiqué que plusieurs procès de militants pour les droits des sans-papiers devaient avoir lieu dans les jours à venir.

L'objectif de ces défilés à travers la France était de "dire non à ce projet de loi et d'appeler à la résistance et à la solidarité", a-t-elle expliqué.

Après un passage en commission mixte paritaire Assemblée-Sénat, le projet sur l'immigration doit faire l'objet d'un vote solennel à l'Assemblée nationale mardi et sera examiné le même jour au Sénat.

L'un de ses articles, prévoyant le recours aux tests ADN dans le cadre du regroupement familial, a suscité une vive polémique, y compris au sein de la majorité.

Une autre disposition contestée concernant l'hébergement d'urgence a été retirée en commission paritaire.

Publié dans Communiqué

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article