Enfin quelques vérités ....

Publié le par ps maromme

La politique économique de Sarkozy peu appréciée des Français

60% des sondés la jugent «plutôt mauvaise», voire «très mauvaise». Opinion tout aussi défavorable pour les mesures anticrise.

La politique économique du gouvernement est jugée «mauvaise» par 60% des Français, selon un sondage publié mercredi. Selon cette étude BVA pour BPI-Les Echos-France Info, 36% des personnes interrogées jugent la politique économique du gouvernement «plutôt mauvaise» et 24% la considèrent comme «très mauvaise». «Depuis l’élection de Nicolas Sarkozy, c’est l’un des scores les plus bas observés», indique l’étude.

Les mesures adoptées pour lutter contre la crise sont jugées tout aussi sévèrement, puisque les Français considèrent à 57% qu’elles ne vont «pas vraiment» (36%) ou «pas du tout» (21%) dans le bon sens pour limiter les effets de la crise et 61% estiment qu’elles ne sont pas en adéquation avec leurs préoccupations. Seuls 22% jugent qu’elles profitent équitablement à tous les Français.

A la veille du sommet social du 18 février, les personnes interrogées demandent davantage de mesures pour le pouvoir d’achat. Ainsi, une écrasante majorité (69%) estime que «rééquilibrer la répartition des bénéfices dans les entreprises entre les patrons, les actionnaires et les salariés» aurait un impact positif. 65% des personnes interrogées jugent également positif l’effet d’une augmentation du Smic.

La «suppression de la première tranche de l’impôt sur le revenu pour les ménages les plus modestes», ainsi que l’augmentation des prestations familiales pour les familles nombreuses, sont également considérées d’un bon œil, avec respectivement 56% et 52% qui estiment que cela aurait un impact positif.

69% des Français pensent qu’il serait efficace de «bien contrôler que les entreprises ne profitent pas de la crise pour licencier sans raison sérieuse» et jugent qu’«exiger des entreprises qui reçoivent des aides publiques qu’elles ne délocalisent pas leurs sites de production» aurait un impact positif.

Enfin, une majorité des sondés se montre favorable à un «plafonnement de la rémunération des actionnaires dans les entreprises qui reçoivent des aides publiques» (53%), et des traders (51%).

En revanche, seuls 30% jugent que la suppression de la taxe professionnelle aura un impact positif.

Ce sondage a été réalisé les 13 et 14 février par téléphone auprès d’un échantillon de 1.002 personnes selon la méthode des quotas.

Publié dans Communiqué

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article