Affaire Pérol

Publié le par ps maromme

Appel citoyen pour la vérité, la transparence et le respect des lois dans l'affaire François Pérol:
Pour signer l’appel, envoyez simplement un courriel à perilperol@gmail.com mentionnant votre nom, prénom et ville de domicile.
 
Non au mensonge, Non au népotisme! Signez et faites circuler cet appel!
 

L’appel citoyen

Monsieur François Pérol, Secrétaire général-adjoint de l’Elysée, est appelé à prendre la tête du nouvel établissement issu de la fusion des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne.

Les signataires de cet appel citoyen ne mettent en cause ni les compétences de Monsieur Pérol, ni la pertinence du projet de fusion.

Nous ne demandons rien d’autre que la satisfaction de trois exigences simples mais fondamentales : la vérité aux Françaises et aux Français, la transparence des procédures de l’Etat, le respect des lois et des principes de la République.

Le Président Nicolas Sarkozy a déclaré, mardi 24 février, que « la Commission de déontologie a eu l’occasion de donner son point de vue ». Cette affirmation est fausse.

Nous demandons au Président de la République qu’il reconnaisse, à tout le moins, qu’il n’a pas dit la vérité.

Monsieur Luc Châtel, Porte-parole du Gouvernement, et Monsieur Claude Guéant, Secrétaire général de l’Elysée, ont déclaré mercredi 25 février que le Président de la Commission de déontologie, Monsieur Olivier Fouquet, a été saisi du dossier et que son avis démontre qu’il n’y a aucun conflit d’intérêt.

Dans sa réponse, Monsieur Fouquet a pourtant précisé que son opinion était personnelle et n’engageait pas la Commission. Si l’opinion personnelle du Président de la Commission de déontologie est suffisante pour clore le dossier, à quoi sert la Commission ?

Nous demandons que la Commission de déontologie soit saisie et rende son avis, conformément aux textes de loi en vigueur.

Le Président de la République a déclaré que dans cette affaire, « de problème, il n’y en a pas ». Puisque l’absence de prise illégale d’intérêts semble si manifeste, satisfaire à l’exigence de transparence que tout citoyen peut légitimement avoir ne devrait poser aucune difficulté.

Nous demandons au Président de la République qu’il réponde publiquement aux trois questions suivantes :
Dans le cadre des fonctions qu’il a effectivement exercées à l’Elysée, Monsieur Pérol a-t-il, oui ou non, surveillé de près l’évolution des Banques Populaires et des Caisses d’Epargne dans la crise financière ?
A-t-il, oui ou non, directement participé à l’élaboration des décisions qui ont conduit à l’octroi par l’Etat de plusieurs milliards d’Euros à ces deux établissements bancaires ?
A-t-il, oui ou non, directement participé à l’élaboration du projet de fusion ?

La crise actuelle est aussi une crise morale. La République ne saurait s’accommoder ni du népotisme, ni du mensonge. Les signataires de cet appel citoyen attendent du Chef de l’Etat qu’il soit exemplaire, dans sa parole comme dans ses actes.

SIGNEZ CET APPEL !

Publié dans Communiqué

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article