Ségolène Royal "debout" pour "mettre fin au règne de la droite"

Publié le par ps maromme

Ségolène Royal "debout" pour "mettre fin au règne de la droite"

  
 
SÉGOLÈNE ROYAL COMPTE
agrandir la photo

ACHICOURT, Pas-de-Calais (Reuters) - Ségolène Royal a affirmé dimanche qu'elle était "debout" pour "mettre fin au règne de la droite" lors d'un déplacement dans le Pas-de-Calais à une semaine du premier tour de l'élection présidentielle.

"Je me bats parce que la France mérite mieux que ce qu'elle a, parce que je pense que la loi du plus juste doit remplacer la loi du plus fort", a déclaré la candidate socialiste devant plusieurs centaines de personnes rassemblées sous un grand soleil devant l'espace François Mitterrand à Achicourt.

"Je me bats avec vous parce qu'il est temps de mettre fin à ce règne de la droite qui a créé beaucoup de précarités, d'insécurités, de violences, d'inégalités, de provocations", a-t-elle ajouté.

"J'ai besoin de vous, de votre énergie, de votre courage, je compte sur vous, je tiens, je suis debout avec vous pour la victoire", a déclaré la candidate socialiste.

Lors de sa brève allocution, elle a peu attaqué ses adversaires, accusant seulement Nicolas Sarkozy "qui propose aujourd'hui de faire tout le contraire de ce qu'il a fait" lorsqu'il était au gouvernement.

"Un mouvement populaire est en train de se lever", a assuré Ségolène Royal, expliquant qu'elle avait "besoin du vote des femmes".

"On me dit que pour certaines femmes c'est trop révolutionnaire que de voir l'Etat et la nation incarnés par une femme, mais je leur dis que là aussi il est temps de mettre fin à des siècles d'injustice", a-t-elle expliqué.

"C'est le nouveau visage qu'aura le six mai au soir la Marianne de notre République", avait auparavant assuré Serge Janquin, premier secrétaire fédéral du Pas-de-Calais.

"Ségolène on t'aime et on veut ta victoire parce que ce sera la victoire de la France", a-t-il ajouté.

Louant la "générosité d'âme", "pleinement à gauche" et la "force de caractère qui nous mènera vers la victoire" de la candidate, Jack Lang, député du Pas-de-Calais, a déclaré de son côté qu'"il y a du François Mitterrand en elle", avant de proclamer "Vive la future présidente de la France!".

 

 

Publié dans Présidentielles 2007

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article