Carburants : baisse du cours répercutée - taxation des superprofits et création d'un tarif social de l'énergie

Publié le par ps maromme

  «La baisse du cours du baril sera t-elle répercutée au prix à la pompe ?», s'est interrogé Benoît Hamon, porte-parole, en point presse ce lundi 30 mai matin. «Nous attendons une réponse».

«Un rapport de la direction de la concurrence vient de montrer que cette baisse du prix du baril n'a pas été entièrement répercuté au prix à la pompe», et ce alors que «Total continue à afficher des bénéfices insolents» a-t-il fait remarqué.

Si on peut se féliciter que l'entreprise fasse des profits, «la question est, quel usage est-il fait de ces profits ?» a-t-il pointé, avant de présenter une des solutions des socialistes pour alléger la facture énergétique des Français.

 

 

 

Taxation des superprofits des entreprises pétrolières et création d'un tarif social de l'énergie

Benoît Hamon a opposé à «l'inaction et à la politique qui consiste pour Mme Lagarde à faire les gros yeux, pour constater qu'après rien en change», une des réponses des socialistes, présentée  dans leur projet : la taxation des superprofits des entreprises pétrolières pour que ces superprofits contribuent à la création d'un tarif social de l'énergie. Ce dernier permettra «pour ceux qui ont besoin de se déplacer avec un véhicule, ceux qui sont modeste, que l'on prennent en compte ces besoins là». «Cette réponse tranchera avec l’inaction, l’impuissance, le silence, les gesticulations du gouvernement dont la conséquence est que les hyperprofits continuent pour Total quand la facture continue d’augmenter pour les consommateurs d’énergie et notamment de carburants» a-t-il conclu.

 

Pour lutter contre la précarité énergétique en 2012, on a besoin de vous !

Publié dans En route pour 2012

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article