Martine Aubry appelle les jeunes socialistes à faire avancer la lutte contre les discriminations

Publié le par ps maromme

La Première secrétaire du Parti socialiste Martine Aubry, qui s'exprimait dimanche devant les militants du Mouvement des jeunes socialistes (MJS) réunis en congrès à Grenoble, les a appelés à faire avancer la lutte contre les discriminations, en reconnaissant que son parti avait été "mauvais là-dessus".

"Je ne sais pas où sont les bonnes réponses, je voudrais qu'on y travaille, car nous ne pouvons pas arriver en 2012 avec quelques petites mesurettes sans être capables de dire que la France, c'est la France de toutes les couleurs", a-t-elle souligné. "Nous avons été mauvais là-dessus, nous continuons à l'être car nous n'avons pas les bonnes réponses", a-t-elle concédé.


"C'est sur les valeurs qu'en 2012 nous gagnerons", a également déclaré la Première secrétaire du Parti socialiste, en assurant que les Français lui disaient qu'ils voulaient "retrouver la France des droits de l'Homme". "Je ne pardonnerai jamais à Nicolas Sarkozy d'avoir lié l'identité nationale à l'immigration: c'est une honte pour ce qu'est la France", a-t-elle lancé.


Martine Aubry a également appelé au rassemblement de la gauche. "Le rassemblement de la gauche, il est majeur, donc là aussi, pas de petites phrases sur les uns et sur les autres, pas de brouillage entre la droite et la gauche", a-t-elle observé.


Elle a affirmé par ailleurs que le projet socialiste reprendrait l'allocation d'autonomie. "L'autonomie, c'est dire que tous les jeunes peuvent avoir le droit d'avoir les moyens de continuer leurs études, de faire de l'apprentissage, de pouvoir travailler en ayant les moyens de vivre, de pouvoir avoir un logement, de pouvoir construire une famille, vivre avec qui ils veulent", a-t-elle souligné. AP

Publié dans Communiqué

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article