La Poste: Hollande demande à Sarkozy l'abandon du "projet de privatisation"

Publié le par ps maromme

AFP

François Hollande a demandé dimanche à Nicolas Sarkozy d'annoncer "l'abandon (...) du projet de privatisation de La Poste", estimant que sa capitalisation devait se faire avec des "capitaux publics", dans l'émission Dimanche soir politique (France inter-I-télé-Le Monde).

Le patron du Parti socialiste était interrogé sur les déclarations de Henri Guaino, conseiller spécial du président de la République, qui a dit dimanche matin qu'il n'était "plus question pour l'instant, dans la situation où nous nous trouvons, d'ouvrir le capital de La Poste" avant de préciser quelques heures plus tard que le calendrier de cette réforme "demeure valable".

"Ce que je demande c'est qu'il y ait une parole définitive et venant de Nicolas Sarkozy, abandonnant purement et simplement ce projet de privatisation de La Poste", a déclaré M. Hollande.

"L'Etat est capable, parce que c'est la crise, de dégager des milliards d'euros (...) pour venir en soutien des banques et ne serait pas capable de dégager des milliards d'euros pour prendre une participation supplémentaire dans La Poste pour lui permettre d'assurer son développement, parce que La Poste a besoin de capitaux... Eh bien, ces capitaux doivent être publics", a-t-il ajouté.

"Privatiser La Poste au moment où les marchés financiers sont en crise, se priver d'un outil comme la Banque postale et comme le service public de la Poste, ce serait une faute considérable", a dit le patron du PS.

Le Président de l'entreprise publique, Jean-Paul Bailly, a soumis à l'Etat un projet prévoyant la transformation en société anonyme en janvier 2010, et l'ouverture du capital en 2011. Selon lui La Poste a besoin de 2,5 à 3,5 milliards d'euros pour son développement et faire face à la libéralisation totale du courrier en 2011.

Face au mécontentement causé par ce projet, M. Sarkozy a mis en place en septembre une commission qui doit rendre ses conclusions en décembre.

Publié dans Communiqué

Pour être informé des derniers articles, inscrivez vous :

Commenter cet article